Rachid Koraïchi

PresentationOeuvresBiographieExpositions

Rachid Koraïchi est né en Algérie, à Ain Beïda, en 1947.Profondément ancré dans cette terre originaire, il en a exploré toutes les dimensions pour les faire rayonner dans son art : la culture arabe avec sa calligraphie et ses symboles, la culture berbère, les fresques du Tassili .Au sein de sa famille il s’est imprégné des enluminures des manuscrits et de l’écriture foisonnante des villes du Moyen orient. Les formes et les signes qui surgissent dans sa création portent les qualités extrêmes de la lumière et de l’ombre et se chargent de l’intensité de cet espace solaire, des déchirures de son histoire. Toujours, il a travaillé avec ses amis des deux rives de la Méditerranée à la reconstitution d’une identité algérienne nouvelle.

C’est aussi un esprit cosmopolite. Après une formation aux Beaux Arts d’Alger, il vient à Paris aux Beaux arts et aux Arts décoratifs. Il travaille avec le groupe Cobra, Karel Appel, Corneille et fait de la gravure le lien entre peinture et sculpture. Il approfondit sa réflexion sur le signe et l’écrit avec ses amis poètes (Adonis, Mahmoud Darwich, René Char..) et écrivains (Mohammed Dib, Michel Butor… ) C’est un homme de dialogue, il accompagne et il est accompagné. Nourri depuis l’enfance de philosophie soufie, il fait communiquer les arts entre eux, la musique, la danse, la sculpture.

Avec cette conscience élargie, planétaire, que lui donne cette vie avec les autres et le dialogue avec ses maîtres (Ibn Arabi, Ibn Khaldoun mais aussi Saint Augustin, Jacques Berque…) il incarne le sacré, le souffle du cosmos et les émotions humaines dans tous les matériaux et toutes les techniques : l’argile, le bois, le fer, le bronze et l’acier, les tissages, la tapisserie, la céramique…

Cet artiste est aussi un bâtisseur : il a un diplôme d’urbanisme et d’architecture. En hommage à ses ancêtres venus en Algérie pour rendre féconde une terre désertique et stérile, il a construit une maison traditionnelle et une gigantesque palmeraie dans son Sahara algérien. Il a re- édifié des palais qui tombaient en ruine, en Tunisie et au Maroc .Pour ses grandes installations (Le Chemin des Roses, les Maîtres Invisibles…) il a réussi à transmettre au monde entier l’excellence des artisans traditionnels de ces villes en actuelle souffrance que sont Alep, Damas, Bagdad ou Le Caire: la création ne peut s’arrêter à l’art, elle informe toutes les dimensions de la vie.

Homme de culture, il travaille à la rencontre de toutes les cultures. Imprégné depuis l’enfance de la mystique soufie (un courant de pensée né avec l’islam, alimenté d’apports grecs, chrétiens, juifs, perses qui prescrit une voie pour s’unir à Dieu, se fondre dans le corps cosmique du bien-aimé et son être universel)il travaille au dialogue des religions avec ses amis juifs et chrétiens, tout en militant pour la cause Palestinienne. A l’image de l’un de ses maîtres, le poète mystique Rûmî, il reconstitue l’unité du monde mis en mille morceaux : « La vérité est un miroir tombé de la main de Dieu et qui s’est brisé ; Chacun en ramasse un fragment et dit que toute la vérité s’y trouve »


Né à Ain Beïda, Algérie, en 1947.

Travaille et vit à Paris, France.

Education

1967 – 1971 Ecole Nationale des Beaux Arts Alger

1971 – 1975 Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, Paris

1973 – 1975 Institut d’Urbanisme, Paris, France

1975 – 1977 Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts-atelier de peinture Gustave Singier et atelier de gravure de Lagrange-Dorny), Paris

Expositions personnelles (sélection)

2011

“Une Nation en Exil” (A Nation in Exil), ville de Montauban

“Le Chemin des Roses” (Tariq al-Ward), Abu Dhabi Festival, Emirates Palace, Abu Dhabi

2010

Rachid Koraïchi:” Ecstatic Flow”, October Gallery, Londres

2008

“Les Ancêtres Liés aux Etoiles”, Chapelle Saint Martin, Le Méjan, Arles

“Le Chemin des Roses” Citadelle d’Alger

“Hommage à Mahmoud Darwish”, Instituit des Cultures de l’Islam Paris

“Les Sept Dormants” –sept livres en hommages aux sept moies de Tibhirine

2007

“20 Years: 12 Poets”: Ceramics by Rachid Koraïchi, Institute for the Humanities, University of Michigan, Ann Arbor, USA

“A Nation In Exile” (Une Nation en Exil), Gallery 23, Amsterdam

“Homage to Love and Memory”, The George W. South Memorial, Church of the Advocate, Philadelphia

2005

“Ancestral Memories”, October Gallery, Londres

2004

“Alep, Voyage en Soi(e)” de Rachid Koraïchi, Galerie Isma, Riadh el Feth, Alger

Rachid Koraïchi:” 7 Variations Indigo”, Musée de Marseille, France

2002

“Le Chemin des Roses”” Beirut’s Poem “(Poème de Beirut) /”Une Nation en Exil”, The Herbert F. Johnson Museum of Art, Cornell University, Ithaca, New York

“Une Nation en Exil”, United Nations, Beyrouth, Liban

2001

“Poème de Beyrouth et Chemin des Roses”, National Gallery of Fine Art, Amman, Jordan; Institut Français, Casablanca; Institut Français, Marrakesh, Maroc

“Hommage à Ibn ‘Arabi”, Eglise de Mérignac, Mérignac ; Darat al-Funun, Amman, Jordanie

2000

“Rencontre à Casablanca” exposition avec Farid Belkahia, Galerie Al Manar, Casablanca

« Anthologie de poésie arabe »,Bibliothèque francophone de multimedia, Limoges

« Interfaces », amphithéâtre Bachelard de La Sorbonne Paris

Expositions collectives (sélection)

2016

“Rencontre, émotions partagées”, A2Z Art Gallery, Paris

2014

Biennale Internationale de Casablanca, Bourgogne, Casablanca, Maroc

2013

Jameel Prize, San Antonio Museum of Art, San Antonio, Texas, USA

“Trade Routes”, Hauser & Wirth, Londres

The Jameel Prize, Cantor Arts Centre, Stanford University, San Francisco, USA

2012

“Dieu(x): Modes d’Emploi”, Petit Palais, Musée des Beaux Art de la ville de Paris, France

Jameel Prize, Casa Ārabe, Madrid

Reflections from Heaven, Meditations on Earth: Modern Calligraphic Art from the Arab World, Museum of the Imperial Forums, Rome, Italy and in 2013 Museo Valencia de la Illustracion y la Modernidad, Valencia, Italy (organised by the Jordan National Gallery of Fine Arts & The Museum of the Imperials Forums, Rome, Italy)

Jameel Prize, Institut du Monde Arabe, Paris, France

“Written Images”: Contemporary Calligraphy from the Middle-East, Sundaram Tagore Gallery, Hong Kong

2011

Jameel Prize, Victoria and Albert Museum, Londres

“Written Images: Contemporary Calligraphy from the Middle-East”, Sundaram Tagore Gallery, New York

“Miragens” (2010-2011), Centro Cultural Banco de Brasil, Sao Paulo; Rio de Janeiro; Brasilia, Brézil

“Art Dubai” (2008-2011), October Gallery, Dubai, UAE

“Jo’burg Art Fair” (2008-2011), October Gallery, Johannesburg, Afrique du Sud

“Abu Dhabi Art” (2011), October Gallery, Abu Dhabi, UAE


À VENIR