Expositions, Uncategorized
Leave a comment

5143 Héraclès : Fragments célestes

Heracles1

EXPOSITION conçue et réalisée par Sylvie Pohin du 25 novembre 2017 au 13 janvier 2018
.


5143 Héraclès : fragments célestes
REMIX PHOTO PIGMENT PEINTURE CÉRAMIQUE COMPOSITION SONORE VIDÉO GÉANTE LIVRE PEINT

Oeuvres de:
Sylvie Pohin Plasticienne
Marianne Chanel Plasticienne
Sylvie Barbara Céramiste
Jules Carayon Compositeur
Eric Amblard Photographe


Evénements à HCE Galerie pendant l’exposition
Le 2 décembre à 15h: rendez vous avec les artistes et Marcel Lubac, artiste et modérateur de la rencontre

Le 9 décembre à 15 h: présentation des constellations du ciel de novembre, avec Georges Quidet

5143Héraclès est un astéroïde qui nous guide pour s’essayer à cette tâche immense :
– Parler du ciel, quand beaucoup d’urbains ne le voient plus
– Parler de l’Univers si loin de nous
– Parler de ces pierres qui tombent sur Terre comme si les astres voulaient se rappeler à nous.

Pour cette exposition, la scénographie se veut un jeu cosmique. Les artistes, enfants d’Héraclès
proposent un rébus visuel où les propositions plastiques créent, par des fils invisibles, une constellation. Une chute de cailloux célestes se déverse sur un rhinocéros, animal cuirassé et quasi minéral, qui devient un repère de temps dans l’univers.

Les ré-interprétations des astéroïdes proposent deux pistes :
– La réalisation au moyen de pigments sur papier, composée d’oxydes et de fusions liquides
– L’exploration du territoire numérique et ses avatars au réalisme troublant.

Marianne Chanel invente avec humour de nouvelles constellations avec un retour à l’image animée des temps premiers. Sylvie Pohin brode des pensées de philosophes sur un livre peint, comme les «Parques» observent les mouvements et harmonie du monde.

Les tablettes translucides de porcelaine de Sylvie Barbara rejouent l’écriture gravée. Le premier pas vers une trace signifiante bien avant nos ardoises tactiles. Dans la matière de l’argile, la lumière fait apparaître un message : premiers dessins de constellations et de poésie.

Jules Carayon est un jeune compositeur et musicien qui a illustré la bande sonore du projet.
Dans un clin d’œil aux grandes sagas cinématographiques, il sera surprenant d’écouter le son de la gravitation, le fracas d’Héraclès frôlant la Terre, les crépitements des météorites, la musique des sphères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *