Expositions, Uncategorized
Leave a comment

5143 Héraclès 2 / Fragments célestes. Du pigment au pixel

Sylvie Pohin Papiers pigments

EXPOSITION conçue et réalisée par Sylvie Pohin jusqu’au 3 février 2018
.


5143 Héraclès : fragments célestes
REMIX PHOTO PIGMENT PEINTURE CÉRAMIQUE COMPOSITION SONORE VIDÉO GÉANTE LIVRE PEINT

Oeuvres de:
Eizo Sakata Peintre
Anne Slacik Peintre
Sylvie Pohin Plasticienne
Marianne Chanel Plasticienne
Sylvie Barbara Céramiste
Jules Carayon Compositeur
Eric Amblard Photographe


Evénements à HCE Galerie pendant l’exposition

Le samedi 13 janvier à 16h interview de Sylvie Pohin et Eizo Sakata

lecture de poèmes de Valérie Rouzeau, extraits de Télésco-pages , par la comédienne Maria Iracane

Valérie Rouzeau joue avec les mots et la science en faisant se téléscoper les univers
“Il tombe de la matière primitive à verse / et chacun va faire son amour où il pleut / la route est belle de la terre jusqu’au Ciel”

Le samedi 20 janvier à 16h “Méditation cosmique” avec le derviche Omar, en hommage aux artistes de l’exposition
Danse et lecture de poèmes de Rumi
Récitante : Nadia Guerbas, poète, Saint Denis


La danse des derviches tourneurs est intimement liée à la poésie de ce grand mystique persan né en 1207 dans le khorason iranien, Jalâloddîn Rûmî. Il a écrit des ghazals, des milliers de vers qui comme des atomes tournent autour d’un pôle qui est une place vide, celle laissée par la disparition du maitre total et tant aimé, Shamsoddin de Tabriz .L’ Amour en est le centre ardent, la poésie en dit l’attraction, l’appel, l’arrachement aux petitesses du moi, l’emportement dans un mouvement charnel et spirituel.

Le derviche tourne comme la terre autour du soleil, il est en osmose avec l’univers en suivant le mouvement des planètes, du côté gauche, du côté du cœur. Il est dans le rayon de lumière du Bien aimé et du Dieu qui s’ouvre à lui, se laisse connaitre par ses noms, invoqués jusqu’à l’extase, en appelle à une union totale.

Cette danse est un hommage aux artistes et à leur travail présenté dans cette exposition. Ce mouvement qui signifie que l’amour est autre chose qu’une passion humaine, qu’il emporte des secrets qui sont le tout de l’existence jusqu’à l’intime du cœur où git l’essentiel secret : celui de l’éveil de l’amour, du comment on s’éprend, du comment on s’unit et se sépare, ce mouvement peut nous faire « tourner » autrement dans cette exposition qui, à travers la rotation des corps célestes et les mouvements des œuvres, pose bien la question de « comment ça tourne tout cela ! »C

Lire: Eva de Vitray-Meyerovitch, Mystique et poésie en Islam et l’introduction de Christian Jambet à ses traductions de Rumi “Soleil du réel”

le samedi 27 janvier à 16h, inauguration de Terres de Rencontres, projet artistique commun à Saint Denis et Pierrefitte

le samedi 3 février à 16h clôture de l’exposition; HCE fête 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *